NEWS >   <

À TRAVERS L'ÉCRITURE

écriture

La genèse de l’écriture

L’écriture d’un roman est un très vieux rêve. Il puise sans doute sa source dans le goût que j’ai toujours eu, dès l’école primaire, pour les rédactions, puis plus tard pour tout ce qui s’apparentait à des dissertations ou des analyses de texte. Adolescent je me suis mis aux poèmes, exercice stylistique qui m’a occupé pendant quelques années avant qu’il ne soit noyé par d’autres nécessités de la vie. Il y a quelques années enfin, cette passion pour l’écriture a ressurgi pour me guider vers la réalisation d’un carnet de voyage, ceci pour mon seul plaisir d’écrire et celui de conserver précieusement certaines tranches de ma vie professionnelle.

Chute libre, mon premier ouvrage, c’est aussi la concrétisation de mon amour pour les romans, même si je ne suis pas aussi rompu à la littérature française que je le voudrais, ceci par manque de temps. J’aime notre belle langue française, dont je suis d’ailleurs un farouche défenseur face aux tentatives d’incursion permanentes des idiomes anglo-américains. J’aime la lecture, et je sais à ce titre me passionner pour des sujets ou des périodes historiques à condition qu’ils soient supportés par une structure romancée. Le roman est d’ailleurs la forme littéraire qui s’adapte le mieux à ma personnalité ; je possède un côté idéaliste très fort, et une imagination assez ample qui, par simple réflexe, sait me faire donner aux choses ou aux situations une portée qu’en général elles n’ont pas.

C’est au bout du compte l’alchimie de ces différents ingrédients importants qui a donné naissance à mon statut d’auteur.

À travers l’écriture…

Malgré la rédaction de nombreux cahiers de bord et le projet latent de mener à bien l’écriture de l’histoire de ma famille, ce n’est qu’en 1998 que j’ai enfin le déclic. Une relation professionnelle, venue me féliciter sur la qualité de rédaction de mes courriers commerciaux, m’encourage en effet vivement à m’essayer à l’écriture. C’est alors je me lance dans des essais biographiques, avant d’entamer la rédaction de Chute libre. Publié une première fois en 2002 aux Editions de La Bartavelle, le roman est réédité en 2011 chez KOMETA Editions à l’occasion de la sortie de mon deuxième ouvrage, Double trouble, ce dernier constituant la suite de Chute libre et un point d’orgue aussi.

L’écriture constitue désormais un domaine vital pour moi, et j’aménage désormais ma vie aussi en fonction de cela. Depuis 1998, ma production n’a pas été suffisamment prolifique à mon goût, mon activité professionnelle particulièrement prenante ayant absorbé la majeure partie de mon temps.

stephenlamouille/