NEWS >   <

AU SUJET DE L'AUTEUR

L'Essor Savoyard

10 Janvier 2013

L'Essor Savoyard - 10 Janvier 2013

Stéphen LAMOUILLE, invité à la rencontre littéraire de la Bibliothèque Pour Tous.

VEYRIER-DU-LAC
A la rencontre de Stéphen Lamouille

La rencontre littéraire organisée par Jeanine Songeon et son équipe de la Bibliothèque Pour Tous, a été l'occasion pour le public de découvrir comment le savoir écrire est devenu le seul credo de Stéphen Lamouille. Après avoir commis poèmes de jeunesse et carnets de voyages pour figer sur le papier ses émotions et ses souvenirs, il met fin à son vagabondage à travers le monde commercial international et s'essaie à un premier roman "Chute libre". Un roman d'amour et d'aventure que "La Bartavelle" accepte d'éditer en 2002. Un premier tirage confidentiel qui nécessite un second tirage. Un encouragement à reprendre la plume pour ne pas laisser les lecteurs sur leurs faim...

Ses nombreux voyages, échanges et contacts humains qu'ils ont généré sont une source d'inspiration évidente, ainsi que son dernier séjour en Russie et à Moscou où il décide d'ancrer son nouveau roman, "Double trouble", avec pour cadre le milieu des affaires russe particulièrement énigmatique et complexe. Une suite sans en être une à "Chute libre", qui permet aux lecteurs de partager les nouvelles aventures des héros.

Une histoire bien architecturée que Stéphen Lamouille a mis trois ans à écrire. L'auteur se laissant parfois emporté malgré ses personnages... La fiction rattrape la réalité. "Un thriller soft", que l'auteur a choisi d'éditer lui-même en créant en 2011 "Kometa Editions", une alternative pour les auteurs en quête d'un éditeur à leur pied qui fonctionne comme toutes les maisons d'édition, publie les ouvrages sélectionnés par le Comité de Lecture, sous forme d'une édition digne des grandes maisons, en privilégiant la relation avec l'auteur et son accompagnement.

www.kometa-editions.fr

Gleizé Magazine

1 Janvier 2013

Gleizé Magazine - 1 Janvier 2013
Tout pour le livre
Embouquinez-vous !

Des mots en partage

En fil conducteur de Lire en Fête, les 12 et 13 octobre dernier, six écrivains ont été invités à partager leur inspiration, leur travail, ou leur vision de la littérature contemporaine avec le public.

Chaleureuse ambiance autour de Nadjette Guidoum, auteur culinaire gleizéenne, de Roxane Brelin, illustratrice qui a dédicacé le livre Les exploits du baron de Münchhausen dont elle a réalisé l’illustration, de Sally Mars, passionnée d'histoire médiévale qui a présenté son livre consacré aux légendes du Château du Sou, de l'écrivain de "polars" Laurence Serbac

Selon leurs propres mots, les "écrivants" de l'association La Plume se disent porteurs d'accents du terroir et d'un souffle humaniste.

"Cette journée a été très fructueuse, expliquait encore Stéphen Lamouille auteur des romans Chute libre et Double troubles, elle nous a permis à la fois de rencontrer du public et d'échanger nos expériences littéraires entre collègues."

Entrés au catalogue de la bibliothèque, tous les ouvrages peuvent être empruntés.

Le Patriote Beaujolais

27 Décembre 2012

Le Patriote Beaujolais - 27 Décembre 2012
Stéphen Lamouille en dédicace

La vie d'un livre dépasse largement une année. C'est ainsi qu'un an après la sortie de "Double trouble", son auteur Stéphen Lamouille était encore en dédicace récemment à la librairie Develay. "Je suis encore en plein lancement, explique Stéphen Lamouille, j'étais cette semaine à une rencontre littéraire à Veyrier-du-Lac en Haute-Savoie." Mais c'est aussi en tant qu'éditeur, à la tête de la maison Kometa, qu'il continue à agir en faveur de l'écriture.

En dehors de ses deux romans, d'autres ouvrages ont été édités par Kometa. En 2013, ce sont deux autres auteurs locaux qui devaient être ainsi publiés par la maison d'édition. "C'est important de promouvoir les écrivains du cru, ajoute-t-il, cela me permet d'établir des liens humains et des relations intéressantes."

Stéphen Lamouille prépare aussi un troisième livre ; quittant l'univers des deux précédents, l'intrigue serait davantage pastorale et régionale.

10 Mai 2012

Le Patriote Beaujolais - 10 Mai 2012
Jassans-Riottier
Stéphen Lamouille, un auteur à découvrir

Stéphen Lamouille, un auteur régional de romans d'amour et d'aventures comme il les définit lui-même, sera présent à la médiathèque vendredi soir pour échanger avec ses lecteurs et dédicacer son dernier ouvrage "Double trouble". L'intéressé raconte les raisons qui l'ont poussé à se lancer dans l'écriture il y a une dizaine d'années et dévoile un peu du contenu de ses pages.

Comment êtes-vous venu à l'écriture ?

Je m'y suis mis assez tard bien que j'ai toujours eu la plume facile. Adolescent, j'écrivais des poèmes et j'ai toujours tenu des journaux de bord des voyages extraordinaires que j'ai pu entreprendre dans ma vie. Mais l'élément déclencheur a été le témoignage d'une connaissance qui m'a avoué apprécier mon style lors de nos correspondances.

A quoi doit s'attendre le lecteur qui ne connaît pas encore vos histoires ?

Je qualifie mes livres de romans d'amour et d'aventures. Il y a un scenario qui tient en haleine jusqu'au bout, une intrigue policière avec en toile de fond une histoire sentimentale. Ce mélange a l'avantage d'offrir deux types d'évasion. "Double trouble" est en quelque sorte la suite d'un roman que j'avais sorti en 2002 intitulé "Chute libre". J'avais reçu pour ce bouquin beaucoup d'encouragements mais mes lecteurs m'avaient avoué espérer une autre fin. Cela dit, il n'est pas obligatoire d'avoir lu le premier pour aborder le second."

Qu'attendez-vous de votre venue à la médiathèque ?

"Ce qui est intéressant dans ces rencontres, ce sont les échanges avec les lecteurs. A l'image de la musique, l'écriture est une chose un peu magique et les gens sont souvent heureux de bavarder avec quelqu'un qui s'est lancé. Il m'est arrivé de rencontrer des ados à l'occasion de salons du livre qui me demandent des conseils, c'est toujours avec plaisir que je leur apporte mon témoignage. L'écriture est inhérente à chacun. J'ai remarqué que nombreux sont ceux qui écrivent leur autobiographie pour laisser une trace dans leur famille. De mon côté, j'aspire avant tout à faire rêver le lecteur. J'estime que c'est d'autant plus important dans le monde assez horrible auquel nous sommes confrontés. Mes histoires sont une invitation au voyage."

Lisez-vous beaucoup ? Quels auteurs ?

"Oui, je suis un gros consommateur de bouquins. Il y a une dizaine d'années, mes deux auteurs fétiches étaient Jeanne Bourin et Michel Peyramaure. J'apprécie l'oeuvre de Christian Jacq. Je lis aussi des auteurs plus classiques comme John Steinbeck."

Voix de l'Ain

25 Octobre 2012

Voix de l'Ain - 25 Octobre 2012

L'équipe des bénévoles.

SAINTE-EUPHÉMIE
10 ans ça se fête !

Le 3 mai 2002, la bibliothèque de Sainte-Euphémie ouvrait ses portes. Vendredi dernier, elle fêtait son dixième anniversaire, fière de présenter ses presque 3 500 ouvrages et ses nombreux adhérents.

Pour fêter ce bel évènement, Joëlle Morel, présidente et les 15 bénévoles de la bibliothèque avaient organisé une petite manifestation dans la cour de l'école avec,; à leurs côtés, 4 auteurs dont Antonia Tricot-Reynaud, auteur de livres pour enfants Matt et Doudou" qui, en ce mois d'octobre, visitent "le Beaujolais". Présents également M. Lamouille et Mme Fleury-Anne, et Sophie Sauzay, auteur qui présentait les aventures de Lilette ; un ouvrage qu'elle a souhaité réaliser avec le moins de matériel possible. Elle a donc réalisé les dessins au brou de noix. Mais Sophie Sauzay a franchi un pas, puisqu'il y a quelques années, elle a créé sa maison d'édition.

Une manifestation pour tous, des ouvrages pour tous les âges. Une équipe de bénévoles, dont 4 d'entre eux sont là depuis l'ouverture de la bibliothèque. Depuis octobre, un grand changement pour les bénévoles, puisque tout est informatisé.

Fin 2013, la bibliothèque emménagera dans de nouveaux locaux et pourra à terme, travailler avec la médiathèque de Trévoux. Les nombreuses bibliothèques du secteur pourront réserver en ligne les ouvrages (50 000 disponibles, tout confondu) ; mais également les lecteurs qui pourront, de leur domicile, réserver en ligne le livre souhaité et le récupérer dans une bibliothèque de leur choix.

20 Avril 2012

TREVOUX
Dédicace de Stéphen Lamouille à Bureco

Samedi 21 avril de 9h30 à 12h00, la librairie Bureco, Bd des Combattants, ouvre une séance de dédicace à l’occasion de la parution du deuxième roman « Double trouble » de cet auteur que vous connaissez peut-être déjà, car il a participé au Salon du livre de Trévoux en janvier dernier en invité d’honneur. Particularité : l’auteur a créé et anime, face aux grandes maisons d’édition et à la solution quelque peu hasardeuse de l’autoédition, « KOMETA Editions ». Il tend donc la main aux auteurs désireux de publier leur premier roman, comme à ceux plus confirmés dans l’écriture de romans policiers ou d’aventure et de nouvelles ; également aux poètes qui souhaitent éditer leurs recueils. Il entend amener la fiction au cœur du quotidien du lecteur : divertir, susciter l’évasion, éveiller les sentiments profonds, permettre au rêve de s’imposer dans la réalité du quotidien…
Le référencement, au-delà du site Internet, permet la consultation et la commande des publications par tout magasin en France. Au-delà, KOMETA Editions initie actuellement une démarche directe auprès des libraires partenaires. Outre l’objectif de permettre aux ouvrages d’être physiquement présents en magasin, il s’agit là de donner véritablement un maximum de dimension humaine au projet. La liste des librairies adhérentes sera publiée sur le site au fur et à mesure de la démarche.

25 Juillet 2003

Voix de l'Ain - 25 Juillet 2003
PORTRAIT
Rencontre avec l’écrivain Stéphen Lamouille

De retour de Chine, Stan trouve Cornélia gisant dans sa chambre, elle est morte assassinée… Effondré, sans plus aucune motivation dans la vie, il décide de tout quitter.

L‘amour, la route, la fuite sans retour, constituent les ingrédients forts de ce premier roman intitulé « Chute libre ». Stéphen Lamouille a toujours aimé écrire. Cette passion pour l’écriture commence dès l’école primaire. Elle ressurgit pour le guider vers la réalisation d’un carnet de voyage qui s’est étoffé et qu’il garde précieusement. Au sein de l’entreprise où il travaille à l’époque, il est encouragé par un intervenant appréciant son style. Cet entretien fortuit lui donne confiance.

Une fuite sans retour

L’auteur démarre « Chute libre » en pensant à tous ces hommes qui se déplacent en France ou à l’étranger. Comme il serait tentant à certains de s’en aller pour ne pas revenir ! C’est en suivant cette idée que les personnages du livre se sont installés, au fur et à mesure de l’avancement de l’intrigue. « Chute libre » n’est pas un polar mais une histoire d’amour qui tourne autour d’une double intrigue policière dans un cadre qu’affectionne l’écrivain : le monde agricole. Ses grands-parents étaient paysans.

Ce lyonnais d’origine a voulu rendre hommage à la ville où il a grandi. Il affectionne aussi la région toulousaine et ses gens sincères. Une bourgade est mise en exergue : Lafrançaise. Découverte au gré de ses tournées professionnelles, l’auteur a aimé cet espace privilégié qui collait parfaitement à plusieurs personnages.

Quelques mots sur l’auteur : Stéphen Lamouille, 46 ans, marié, père de famille, vit à Lacenas, charmant village situé au-dessus de Villefranche. Il a entamé son second mandat de conseiller municipal et le premier en tant qu’adjoint au maire. Après des études universitaires, à présent cadre commercial, il travaille au niveau international entre deux pôles majeurs : les systèmes thermiques et frigorifiques.

Un second ouvrage est en route.

Ce premier roman se termine par un nouvel espace de liberté, et l’histoire aurait pu s’arrêter là. L’imagination de Stéphen Lamouille a entrevu une suite, réclamée par ses lecteurs. Ce second ouvrage est déjà en route.

« Chute libre », édité par La Bartavelle, est disponible à la Maison de la Presse de Villefranche. 14 euros.

Le Progrès

22 Octobre 2012

Le Progrès - 22 Octobre 2012

Un beau gâteau pour fêter cette rencontre culturelle et gastronomique !
Photo Mario Satin

SAINTE-EUPHÉMIE
La bibliothèque fête ses 10 ans d'existence

Vendredi, à l'heure de la sortie de l'école, Joëlle Morel, entourée de 13 bénévoles, ont organisé le 10e anniversaire de la bibliothèque municipale et invité les Euphémiens à venir fêter l’évènement et aussi savourer le traditionnel gâteau.

A cette occasion, des écrivains de la région sont venus à la rencontre des lecteurs pour commenter et dédicacer leurs œuvres, dans une ambiance conviviale et enrichissante. Stéphen Lamouille, Antonia Tricot-Reynaud, Geneviève Fleury-Anne, Sophie et Didier Sausay ont joué bien volontiers le jeu.

Enfants, parents et habitants du village ont pu faire connaissance avec ces passionnés du livre.

Les bonnes volontés sont toujours les bienvenues pour rejoindre les bénévoles qui se relaient pour gérer environ 3 000 ouvrages et 350 lecteurs.

Les permanences
Lundi de 16h30 à 18h30 - Mercredi de 14h00 à 16h00 - Vendredi de 16h00 à 19h00

20 Octobre 2006

Le Progrès - 20 Octobre 2006

Stéphen Lamouille, auteur et président du coucours de nouvelle 2006
/ Photo J. Combier

Gleizé
Stéphen Lamouille, un auteur multifacette

STEPHEN Lamouille présidera le jury du concours de nouvelles 2006. L’occasion de faire plus ample connaissance avec un auteur étonnant.

Lyonnais d’origine, c’est à Lacenas que Stéphen Lamouille, 49 ans, vit depuis 1989. On sait que son épouse enseigne à l’école Jacques Prévert, qu’il est père de deux grands enfants de 17 et 19 ans, et travaille à l’exportation sur une zone couvrant tout le pourtour méditerranéen. Souvent entre deux vols, il a dès lors matière à écrire. Après la publication de son premier ouvrage « Chute libre » (Ed. La Bartavelle ) en 2002, il vient de terminer « Double trouble ». Quant à l’évènement qui lui a permis de concrétiser sa passion pour l’écriture, il l’exprime ainsi : « Je ne fais pas partie du sérail littéraire, ayant une formation plutôt technique. C’est une personne qui était en mission dans l’entreprise, qui est venue me trouver pour me féliciter du style de mes courriers et m’encourager à écrire autre chose. J’ai donc décidé de faire un roman en me fixant comme point d’honneur de trouver un éditeur… » Défi amplement relevé donc. Ses écrivains fétiches ? Jeanne Bourrin et Michel Peyramaure. Car Stéphen Lamouille est également épris d’histoire, celle, notamment, des Cathares. De son cursus multifacette, on retiendra encore son grade de commandant dans la réserve, son investissement dans la vie associative en tant que président des classes en 7 et du comité de jumelage de sa commune. Sans oublier son passage par « A mots ouverts ». « L’écriture prend parfois un virage que l’on n’avait pas prévu » dit-il encore. « Ce sont mes personnages qui m’emmènent. » Des personnages qui embarquent aussi le lecteur, alors…

23 Décembre 2002

Le Progrès - 23 Décembre 2002

Un auteur heureux de publier son premier roman.

Stéphen Lamouille : « l’écriture est une belle compagnie »

D’origine lyonnaise, Stéphen Lamouille habite Lacenas où il est adjoint au maire. A 45 ans, il concrétise un vieux rêve avec son premier roman, « Chute libre ». Au départ, il pratiquait l’écriture en dilettante. Puis, grâce à une rencontre, il s’est laissé prendre par la plume.

Déjà lorsqu’il était adolescent, il aimait écrire. « Les rédactions, puis les dissertations étaient des exercices qui me convenaient bien. Je me suis mis aux poèmes. Là je n’écrivais encore que pour moi. Puis l’envie d’écrire un roman m’est venue, mais je ne m’en sentais pas la capacité. C’est une rencontre tout à fait inattendue qui m’a vraiment incité à me lancer : alors que je travaillais comme ingénieur commercial pour la France, un collaborateur extérieur de l’entreprise est venu me voir pour me dire qu’il appréciait mon style dans mes courriers professionnels ! Cela m’a donné confiance et j’ai enfin osé. Mais le projet est resté secret (sauf pour mon entourage intime) jusqu’à ce que le livre soit publié. »

Sa profession laisse à Stéphen Lamouille du temps pour écrire. Travaillant aujourd’hui à l’Export, il profite des moments où il se retrouve seul au restaurant, à l’hôtel ou encore dans un aéroport pour prendre la plume. « En fait, je ne suis jamais seul, car je suis en permanence avec mes personnages qui sont même très gourmands en temps ! J’aime la chaleur du crayon et du papier. L’écran de l’ordinateur est, pour moi, trop froid. Même si, après avoir noirci des pages, je les saisis sur traitement de texte. Ma première lectrice est mon épouse, critique redoutable et avisée, à qui je fais confiance car elle n’hésite pas à me dire ce qui ne lui convient pas. »

Une fuite sans retour

Comme bien des auteurs de romans, Stéphen Lamouille met un peu de lui dans ses personnages, notamment le héros qui est passé de commercial France à commercial Export. « La fiction a précédé la réalité puisque c’est le parcours que j’ai moi-même suivi » s’amuse-t-il à remarquer. « Mon livre est un roman d’amour avec des intrigues policières. Il parle d’une fuite sans retour, d’une chute libre. » Et lorsqu’on lui demande si, à la fin, le parachute va s’ouvrir ou bien si son héros va s’écraser au sol, il reste énigmatique. « C’est plus complexe. La fin s’ouvre en fait sur un espace de liberté. » Mais il n’en dira pas plus. Enfin pour l’instant, car la suite est en cours d’écriture dans un second roman qui lui est réclamé par ses lecteurs et surtout par son envie d’écrire.

« Chute libre » est publié par les éditions « La Bartavelle » dans la collection romans et proses, et disponible dans toutes les librairies au prix de 14 euro.

Le Pays Beaujolais

11 Avril 2003

Le Pays Beaujolais - 11 Avril 2003
Stéphen Lamouille
Un voyageur à la page

Certains voyagent dans leur tête, d’autres en vrai. Pour les loisirs ou le travail, peu importe. A chaque retour, les images et les aventures sont là, prêtes à être racontées.

Voyageur de commerce, Stéphen Lamouille mérite bien ce qualificatif, lui qui parcourt le bassin méditerranéen à longueur d’année. Dans le civil, il représente un important fabricant de cheminées. Aéroports, voitures, hôtels, en façade. Mais derrière ces êtres humains, des lieux, des histoires. Entre-temps, des heures qui s’égrènent au fil de transits et de correspondances multiples. Alors l’esprit vagabonde et des aventures s’échafaudent dans l’esprit de cet habitant de Lacenas, souvent loin de son coin de terre beaujolaise. Le crayon le démangeait, et puis, un jour, il a franchi le pas, encouragé par son épouse.

Un an et demi d’écriture en dilettante entre deux avions et c’est un roman d’amour qui, tout naturellement, a pris forme sous sa jeune plume. « Je mets beaucoup d’affectif dans ce que je vis » dit-il, même si le milieu des affaires dans lequel il évolue ne s’y prête guère. Mais chassez le naturel… L’empathie se lit sur son visage ouvert. Est-ce grâce à cette qualité qu’un éditeur (La Bartavelle – Charlieu) a accepté de s’engager avec lui dans cette « Chute libre » ? En tout, quatre ans ont été nécessaires pour donner corps à ce livre.

Dans ce premier roman, l’intrigue policière est rondement menée, le ton agréable à lire, Lyon, sa ville natale, sert de décor à l’action que l’on suit page à page avec un intérêt qui ne se dément pas. Par bonheur, une suite est en préparation. Le lecteur de S. Lamouille n’aura qu’à patienter un petit peu pour retrouver Stan et Alexandra… en Beaujolais peut-être. Car l’admirateur de Jeanne Bourin et Michel Peyramaure ne compte pas s’arrêter en chemin. « Je me suis découvert une passion » confie-t-il. « Le pouvoir de l’écrivain sur ses personnages est quelque chose de grisant ». De fait, on sent son plaisir à conduire leur destinée. A moins que ce soit l’inverse.

En tous cas, l’adjoint au maire de Lacenas n’est pas un homme à rester les deux mains dans les poches. Son carnet de notes n’est jamais loin, une nouvelle histoire en suspens.

Dédicace de son ouvrage le samedi 12 avril, toute la journée, à la Maison de la Presse.

stephenlamouille/